Thursday, 10 March 2011

France privant l'Afrique à travers le Pacte Colonial

C'est le pacte colonial qui a créé la monnaie commune pour les pays francophones, le franc CFA, qui exige que chacun des 14 pays membres de CFA doivent déposer 65% (plus un autre 20% pour les passifs financiers, portant le total vertigineux de 85% ) de leurs réserves de change dans un «compte d'exploitation" au Trésor français à Paris.
Les pays africains ont donc accès à 15% seulement de leur propre argent pour le développement national dans une année donnée. S'ils ont besoin d'argent supplémentaire, comme ils le sont toujours, ils doivent emprunter de leurs propres 65% dans le Trésor français à des taux commerciaux. Et ce n'est pas tout: il ya un plafond sur le crédit accordé à chaque pays membre de l'équivalent à 20% de leurs recettes publiques de l'année précédente. Donc, si les pays ont besoin d'emprunter plus de 20%, tant pis, ils ne peuvent pas le faire. Étonnamment, le dernier mot sur le régime CFA appartient au Trésor français, qui investit de l'argent des pays africains en son propre nom à la Bourse de Paris (la Bourse). Il est, encore une fois, le pacte colonial qui exige que la France a le premier droit d'acheter ou de rejeter toute les ressources naturelles dans les terres des pays francophones. Donc, même si les pays africains pourraient obtenir de meilleurs prix ailleurs, ils ne peuvent pas vendre à n'importe qui tant que la France dit qu'il ne veut pas acheter ces ressources naturelles. Il est de nouveau le pacte colonial qui exige que dans l'attribution des marchés publics dans les pays africains, les entreprises françaises devrait être examinée d'abord: seulement après que les Africains peuvent chercher ailleurs. Il n'a pas d'importance, même si les Africains peuvent obtenir une meilleure valeur pour l'argent ailleurs, les entreprises françaises viennent en premier et le plus souvent obtenir des contrats. Actuellement, il ya un cas où, juste avant les élections en Côte d'Ivoire, le gouvernement de Gbagbo a voulu construire un troisième pont important de relier le quartier central des affaires (le Plateau) pour le reste de la ville, à partir duquel il est séparé par une lagune. Par tradition coloniale pacte, le contrat doit aller à une société française, qui a d'ailleurs cité un prix astronomique - à payer en euros ou en dollars américains. Pas content, le gouvernement du président Gbagbo a demandé une deuxième citation de la Chine, qui a offert de construire le pont à la moitié du prix proposé par la Société française et de paiement serait en fèves de cacao, dont la Côte d'Ivoire est le premier producteur un monde. Mais les Français ont dit, "non, vous ne pouvez pas faire cela». En vertu des accords de défense jointe au pacte colonial (qui étaient gérées par le ministère de la défense française), Paris avait le droit légal d'intervenir militairement dans les pays africains, et aussi de maintenir des troupes en permanence dans les bases et installations militaires dans ces pays, entièrement géré par les Français. Globalement, le pacte colonial donne aux Français une position dominante et privilégiée sur l'Afrique francophone? En résumé, le pacte colonial a créé un mécanisme juridique en vertu de laquelle la France obtient une place particulière dans la vie politique et économique de ses anciennes colonies. C'est sûrement une grosse arnaque institué par les Français de continuer à piller les ressources de l'Afrique pour survivre. France serait pauvre et pire sans cette "légitime" vol à main lumière du jour néo-coloniale. Il est temps que l'Afrique francophone se réveille à cette réalité que, bien qu'ils prétendent être indépendants, il n'y a pas grand-chose indépendante de la française. Afrique francophone n'est pas indépendant, les Français sont les étouffement et de les rendre pauvres alors qu'ils auraient pu réduire la pauvreté et à améliorer leurs infrastructures. C'est une honte que les Français devraient être vivant hors des maigres ressources de ces pays pauvres d'Afrique, ce qui a aggravé la situation de pauvreté dans la plupart de l'Afrique francophone. Ils disent qu'ils sont développés et qu'ils évitent la corruption et d'embrasser toutes ces vertus bien, mais derrière le dos, les Français sont vraiment affamés en Afrique. Ce sont ces ressources qui auraient dû être utilisés pour réduire la pauvreté qui a fait les Français ce qu'ils sont. Cela ne devrait pas arriver dans notre époque. De quel droit ces gens français ont à décider du sort et le destin des Africains? Pourquoi ne pas l'Afrique francophone dire aux Français de sortir de leur dos, pour eux d'avoir un développement significatif? WAKE UP AFRIQUE FRANCOPHONE.
Partie [de cet article est extrait de NewAfrican (Février 2011: page 13)

1 comment:

Anonymous said...

According to the Cirrus Owners and Pilots Association (COPA), there have been 36 known CAPS activations
as of July 24, 2012. Afford-ability should not be the only consideration while purchasing an SR22 auto insurance policy.
Even the companies in Los Angeles, who do insure high danger drivers, use diverse formulas to
calculate DUI insurance rates.

Have a look at my homepage :: how much does car insurance cost